Où les familles des martyrs de la guerre du désert de la réponse du ministre chargé du ministère de la Défense nationale ??????


Où les familles des martyrs de la guerre du désert de la réponse du ministre chargé du ministère de la Défense nationale ??????

 Une des choses que j’ai eu le plaisir de voir récemment est la réponse du ministère de la Défense à la question du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargée du Département de la Défense, à une question écrite n ° 2222 du 21 mai 2019 sur le statut des militaires retraités, posée par les membres de la Chambre des conseillers.  Le ministre a également salué les services fournis par la Fondation Hassan II pour les anciens combattants et les anciens combattants pour la classe des militaires en retraite, une catégorie qui mérite d'être prise en charge pour ses services à notre pays.
  Mais la question posée par l'Assemblée nationale aux familles des martyrs et disparus et aux prisonniers du Sahara marocain est la suivante: L'institution est-elle responsable de la catégorie des retraités de l'armée seulement?  Et où sont les familles des martyrs des soins et des services?
  Comme le sait l'administration, nous savons en tant que société que ces familles vivent dans la pauvreté et la négligence, un groupe marginalisé et oublié en dépit des ordres royaux émis pour leur permettre d'exercer leurs droits clairement définis par la loi.
 De plus, le peuple des martyrs de la guerre du désert entre 1975 et 1991, c'est la catégorie dont nous parlons, n'a reçu aucune aide ni compensation, et ne leur a fourni aucun suivi médical, médical ou de santé.
  Les filles célibataires sont toujours sans aucun privilège.  Et les plus chanceux et ceux qui ont fréquenté leurs études, l’institution ne s’y intéressait pas, comme le prétendaient les médias, ne les ont pas suivis pour entrer dans la fonction publique en fonction de la proportion allouée et de la loi et identifiés par 25%.
 Les personnes ayant des besoins spéciaux se sont également vu refuser l'accès aux services hospitaliers militaires et aux avantages financiers et moraux.  Comme leurs mères, les veuves de martyrs qui attendent des rendez-vous médicaux dans des mois et ne leur accordent aucun privilège dans les hôpitaux militaires.  Il en va de même pour les transports, que ce soit par train ou par avion, en payant le prix total du billet sans réduction.  Les services gratuits pour le tramway au niveau de Salé Rabat et des zones n’ont pas profité à toutes les veuves, ce qui pose de nombreux points d’interrogation.
 Il est à noter que la non-généralisation du bénéfice des veuves inclut également le secteur du logement, de sorte que la société de gestion de la défense sait qu'un grand nombre des martyrs des martyrs n'ont toujours pas bénéficié du logement, bien que l'institution soit chargée de l'acquisition d'un logement économique pour les martyrs des martyrs et de l'absence de logement militaire pour ses résidents, à Ramadz Ramzi.  Était un décret royal en 1987 et a été renforcé par un autre décret royal publié en 2001 à venir dans la troisième ordonnance royale en 2013 pour ordonner l'accélération et l'activation des deux ordres précédents.  Mais la roue de la mise en œuvre reste rigide et ne bouge pas, ce qui nous amène à la question: pourquoi ce silence et cette impasse vont-ils dans le sens des ordres royaux clairs et explicites envers les familles des martyrs?  Et l’Association nationale des familles des martyrs, des disparus et des prisonniers du Sahara marocain dispose d’un proxy pour tout ce qui précède. Elle a été fournie par l’institution dans l’attente de sa réponse, qui a malheureusement abouti à ce que nous attendions.
 Elle s'est également interrogée sur l'indemnisation de la mobilité, qui n'atteignait pas ces familles avant l'heure.
 Qu'en est-il de la situation de la guerre du désert disparue, de l'intégrité territoriale manquante?
  De plus, la Fondation célèbre chaque année le 11 février les vétérans de la guerre qui ont défendu le territoire français sans même célébrer ceux qui ont défendu l'intégrité territoriale et qui ont été martyrisés pour le Sahara marocain.  Il s’agit d’une arrogance claire et non dissimulée pour ce groupe, qui a le temps de prêter attention à ce qu’il mérite, comme il se doit: il doit suivre l’exemple de tous les pays du monde qui honorent leurs martyrs et s’occupent de leur famille.


Publier un commentaire

0 Commentaires